Formation professionnelle: 32 apprenants formés aux techniques culturales maraicher

Le lycée professionnel sectoriel agricole de Botro a accueilli sa première promotion de 32 apprenants formés aux techniques culturales dans le domaine du maraicher.

L’information a été donnée par le directeur régional de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle de Bouaké, Atta Ebé à la faveur d’une mission de communication des professionnels des médias du 19 au 21 septembre 2023 à Botro.

« Six mois après la pose de la première pierre du lycée professionnel sectoriel agricole de Botro, les choses évoluent dans le bon sens. Bien que n’étant pas encore construit, le lycée agricole a reçu sa première promotion de 32 apprenants, dont quatre jeunes filles qui ont suivi la formation dans le domaine du maraicher », a indiqué Atta Ebé.

Selon lui, les cours sont reçus dans un établissement aménagé à cet effet depuis huit mois et les travaux pratiques donnent déjà des résultats satisfaisants.

Atta Ebé a assuré que dans le cadre de l’adéquation formation emploi, le gouvernement a dégagé des moyens conséquents pour équiper et accompagner ces jeunes agriculteurs modernes dans des programmes d’insertion.

L’enjeu, à l’en croire, étant de contribuer à la réduction de la pauvreté à travers la formation diplômante et qualifiante des jeunes, de susciter l’intérêt des jeunes pour le secteur agricole et d’approvisionner régulièrement le marché en produits agricoles afin de lutter contre la cherté de la vie.

Il a annoncé l’ouverture des portes du lycée professionnel sectoriel agricole de Botro à la rentrée scolaire 2024-2025. L’établissement sera bâti sur 25 hectares, dont 20 hectares seront consacrés aux parcelles destinées aux productions agricoles.

Financée dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D), à hauteur de plus de 3,6 milliards FCFA, l’école aura une capacité d’accueil de 320 jeunes, dont 120 placés en régimes internat.

A terme, a -t-il fait savoir, la priorité sera mise sur la mécanisation pour éviter la pénibilité du travail. L’accent sera également mis sur une agriculture intensive à l’effet de permettre aux jeunes d’avoir un rendement meilleur et d’intégrer tout le circuit de commercialisation.

Le projet a reçu l’adhésion des autorités administratives, politiques et coutumières pour qui la construction du lycée est une fierté pour les populations de Botro. Pour elles, ce futur lycée fera renaître l’espoir chez les jeunes et sera un catalyseur de la redynamisation économique de Botro. 

CICG

À LIRE AUSSI