Production vivrière nationale : une hausse de 10% en 2023

Présidant la cérémonie de remise de véhicules aux directions déconcentrées du ministère de l’Agriculture, le 20 juin 2024 à Bingerville, le Premier Ministre, Robert Beugré Mambé, a indiqué que la production vivrière nationale est passée de 20,3 millions de tonnes en 2022 à 22 millions de tonnes en 2023, soit une augmentation de 10%.

Pour le Chef du gouvernement, ce résultat probant a été rendu possible grâce aux investissements massifs réalisés dans le cadre du Programme national d’investissement agricole (PNIA), ainsi que les réformes profondes opérées dans le secteur agricole.

Robert Beugré Mambé a affirmé que pour cette année 2024, les quantités de productions vivrières disponibles permettront de couvrir largement les besoins des populations. Il a donné des instructions afin que les productions vivrières soient disponibles dans tous les marchés de grande consommation.

Le Premier Ministre a rappelé la vision du gouvernement de faire de la Côte d’Ivoire, un pays capable de nourrir ses populations en leur procurant une alimentation de qualité et en quantité suffisante.

Selon Beugré Mambé, en plus du projet de production alimentaire d’urgence en Côte d’Ivoire (2PAU-CI) destiné à accroître les productions de riz, de maïs et de manioc, le gouvernement initie plusieurs autres projets sur les productions vivrières avec maîtrise totale de l’eau. 

À LIRE AUSSI