RHDP/ PDCI : Alliance encore possible ?

On pensait que le RHDP et le PDCI s’étaient complétement tournés le dos. Mais avec le dernier appel du Président Alassane Ouattara la semaine dernière, le débat semble refait surface.

L’alliance politique du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP) fondée en 2005 vole en éclats en 2018 après de fortes contradictions internes. Entre la dissolution de tous les partis afin de faciliter une fusion et le choix du candidat pour l’élection présidentielle d’octobre 2020, l’alliance a volé en éclat en 2018. Après une grande période houleuse entre les alliés d’hier et alors que les observateurs commencent à s’habituer à l’alliance entre le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et le Ensemble pour la démocratie (EDS), le Président de la République, par ailleurs, président du RHDP, souhaite un retour du PDCI au sein de l’alliance.

Bout mouillé Les deux bouts du tison sont-ils mouillés ? Difficile de le dire. Mais la dernière sortie d’Alassane Ouattara n’est pas anodine. Tout en appelant le PDCI à reconsidérer sa position vis-à-vis de l’alliance, il souhaite isoler EDS dans un contexte de préparation du retour annoncé de Laurent Gbagbo. Mais tant au sein de son propre parti qu’au niveau du PDCI, l’idée ne semble pas emballer du monde. Sans donner d’échos à cet appel, les cadres du RHDP, d’habitude très aptes à battre le rappel des troupes en de telles circonstances, sont restés muets. « C’est un appel à l’union. Au PDCI de se prononcer pour envisager la suite » lâche un cadre de ce parti qui dit attendre que la direction du RHDP se prononce.  Au sein du PDCI, silence radio au niveau d’Henri Konan Bédié et du secrétariat exécutif. En dehors de quelques cadres qui ont donné leur opinion, le parti joue la sourde oreille. Et pour le PDCI, les choses sont claires. « Pas question d’aller dans une alliance qui consacre la disparition du PDCI. C’était le principal point d’achoppement il y’a deux ans et les choses n’ont pas changé » avance Jean Louis Billon.  Le parti qui fête ses 75 ans cette année a déjà mis le cap sur le centième anniversaire qu’il souhaite célébrer par un retour aux pouvoir. Même si Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié échangent de temps en temps, il n’est pas évident que leurs bases respectives soient disposées à revivre l’expérience sans que des débats de fond ne soient engagés sur de nouvelles orientations.

Yvan AFDAL

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 17/06/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquête et châtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité