Gouvernement Achi I : Large ouverture ?

Le Président de la République, Alassane Ouattara, l’a annoncé. Il souhaite ouvrir le premier gouvernement du Premier ministre Patrick Achi « aux formations politiques les plus significatives ». Il s’agit sûrement des partis qui ont participé aux élections législatives et qui ont obtenu au moins 5 députés, donc capables de former un groupe parlementaire. En attendant que la liste du gouvernement soit rendue publique, probablement le 2 avril, des sources bien introduites dans des formations politiques comme le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et Ensemble pour la démocratie (EDS), qui comptent respectivement 67 et 18 députés, disent ne pas avoir encore été contactées pour échanger sur la question. Le PDCI et le FPI ont déjà indiqué qu’ils étaient ouverts à toute proposition dans le cadre de la formation d’un gouvernement de large ouverture. Un tel gouvernement, le premier de l’ère Ouattara, ne sera pas pour autant le premier en Côte d’Ivoire. Mais la cohabitation entre parti au pouvoir et opposition dans un même gouvernement n’a pas toujours été une réussite. Vu généralement comme un gouvernement de « transition » ou de « cohésion », il n’est généralement pas attendu sur des résultats de développement, mais plutôt sur sa capacité à rapprocher les Ivoiriens et à favoriser la réconciliation. Pour l’histoire, l’on retient qu’en cas de crise ce genre de gouvernement saute dès les premières heures. Pour l’heure, l’on attend la touche Achi avant de juger la future équipe.

Yvan AFDAL

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/05/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquête et châtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité