Ligue 1 : treize prétendants au trône de L’ASEC

L’ASEC mimosas aura fort à faire pour conserver son titre.

La Ligue 1 de football fait son retour ce samedi 14 octobre. En lice, 14 équipes, dont 13 en course pour détrôner le champion en titre, l’ASEC Mimosas.

Finies les vacances pour les clubs de la Ligue 1 de football. Le championnat reprend ses droits les 13 et 14 octobre sur tous les stades du pays, après deux mois de repos. Le champion sortant, l’ASEC Mimosas, sera face à 13 clubs qui ont des arguments pour le détrôner en cette saison 2017-2018. L’équipe jaune et noir, qui a renforcé son effectif, espère pourtant conserver son titre et reprendre sa suprématie sur le football ivoirien. La saison s’annonce palpitante pour les fans du championnat national. Challenge « 2016-2017 a été la saison de la reconquête du titre de champion. 20172018 sera celle de la confirmation et de la reconquête de notre popularité », assurait le Président de l’ASEC Mimosas, Roger Ouégnin, lors de l’assemblée générale ordinaire du club, en août dernier. Pour y parvenir, il faudra batailler dur dans un championnat où les équipes se valent et surtout où, ces 10 dernières années, des clubs de l’intérieur sont parvenus à bousculer l’ASEC et l’Africa, qui ont longtemps régné sur le football ivoirien. Vice-champion sortant, le Williamsville Athletic Club (WAC) d’Adjamé, promu surprise de la saison 2015-2016, aiguise ses appétits, son Président, Abackar Koné, faisant du titre la priorité de cette nouvelle campagne, après l’avoir perdu lors des deux dernières journées la saison dernière. Il faudra compter également avec le récent double champion, l’AS Tanda (2015 et 2016). Après une saison blanche, il compte revenir au-devant de la scène en dépit de sa crise née des licenciements effectués par son Président, Céverin Yeboua. L’Africa Sport d’Abidjan, qui a démarré la nouvelle saison par une première défaite face à son grand rival, l’ASEC Mimosas, lors de la Super Coupe Félix-Houphouët Boigny, le 30 septembre, est engagé dans une bataille où l’Asec semble déjà avoir pris une avance psychologique. Il faut ajouter aux prétendants le Séwé Sport de San-Pedro, le Stade d’Abidjan, l’AFAD, le Sporting Club de Gagnoa et l’ASI d’Abengourou, qui ont tous procédé à des recrutements de qualité et ne comptent pas jouer les simples figurants Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 19/10/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Tournant

Plus que la manifestation du devoir d’ingratitude, dont est coutumier le jeu politique, l’arrestation du Chef du protocole du Président de l’Assemblée nationale, l&rsqu...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité