Eléphant de Côte d’Ivoire : Encore des espoirs pour le mondial

Les deux derniers matchs à venir sont très cruciaux pour les Éléphants. Ils n’ont droit à aucune erreur.

La Côte d’Ivoire n’arrive pas à convaincre dans son jeu. Une défaite à domicile contre le Gabon qui pose encore des interrogations sur son avenir, surtout à un mois du voyage à Bamako pour affronter les Aigles.

Le stade de la paix de Bouaké ne sourit pas aux Eléphants de Côte d’Ivoire. Après sa débâcle contre le Syli national le 10 juin dernier en éliminatoire de la Can 2019, les hommes de Wilmots ont encore trébuché le mardi 5 septembre en se faisant battre par les Panthères du Gabon lors de la 4è journée des éliminatoires comptant pour la coupe du monde 2018 en Russie. Une énième défaite qui confirme la mauvaise forme de la Côte d’Ivoire et son entraineur sur qui les doutes continuent de peser.

Avenir douteux Malgré cette défaite contre le Gabon, la Côte d’Ivoire reste leader de la poule C avec 7 points, grâce au match nul du Mali face au Maroc (0 à 0). Pourtant le samedi 2 septembre dernier, les Éléphants revenaient victorieux de leur expédition gabonaise (3 buts à 0) avec les trois points en poche. Une rencontre éléphantesque qui avait suscité un certain engouement autour du 11 national qui annonçait le retour des pachydermes au-devant de la scène footballistique. Finalement, le rêve n’aura duré que trois jours. Et si une question trotte dans la tête des supporters ivoiriens, c’est de savoir quel sera le visage des Éléphants qui devront affronter le vendredi 6 octobre prochain à Bamako, les Aigles du Mali ? Pour l’instant, personne ne peut répondre à cette question assez cruciale pour l’avenir de la Côte d’ Ivoire dans ses éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en Russie. Cette 5è journée et avant dernière journée de ses éliminatoires pour la coupe du monde, sera donc décisive pour l’entraineur Marc Wilmots qui jouera peut-être sa place à la tête de l’encadrement technique et aussi les Éléphants qui rêve de disputer la quatrième coupe du monde de son histoire. Pour y parvenir, il faudrait impérativement venir à bout des maliens (4 è avec 2 points) le 6 octobre prochain et se débarrasser du Maroc ici en Côte d’Ivoire, le 6 novembre prochain. Une mission pas impossible pour Wilmots à condition de galvaniser ses troupes et mettre en place une nouvelle stratégie de jeu. Mais le Maroc qui talonne la sélection ivoirienne dans cette poule avec 6 points, demeure un adversaire coriace qui pourrait pousser les ivoiriens à sortir les calculatrices à la dernière journée.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 16/11/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Rendez-vous manqué !

Le maigre espoir de voir l’équipe nationale en Russie en 2018, lors de la Coupe du monde de football, s’est envolé à la 25ème minute du match contre le Mar...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité