Les cavaliers ivoiriens à la conquête du désert marocain

La sélection ivoirienne d’équitation sera jusqu’au 4 mai prochain, du côté du désert d’Agafay (haut Atlas), dans la région de Marrakech, pour prendre part au tout premier Maroc rallye équestre.

 Le Maroc Rallye Equestre est une course d’orientation et de régularité à cheval parcourue sur une distance allant de 100 à 120km. La première édition de cet évènement équestre, qui se déroulera dans la région de Marrakech, vise à rassembler 70 cavaliers de tout horizon et de toute discipline, pour vivre une aventure équestre et humaine hors du commun dans le cadre enchanteur du désert d’Agafay du Haut Atlas marocain. La compétition va se dérouler par équipes de cinq cavaliers, qui devront s’orienter, s’adapter aux difficultés de la nature et gérer l’effort et l’endurance de leur monture. La Côte d’Ivoire y ses 10 meilleurs cavaliers pour faire flotter le drapeau ivoirien dans le ciel marocain.

Briller au Maroc Pour cette compétition de grande envergure, le président de la Fédération ivoirienne d’équitation (FIE), Stéphane Ouegnin a décidé de s’entourer de professionnels, notamment les cavaliers Stéphane Hoimian, Mohamadou Lonfo, Joseph Biley et autres. « Dans le désert d’Agafay, c’est une distance de 100 à 120 km qui sera parcourue. Du coup, l’on aura besoin de cavaliers qui, en plus de la maîtrise des trois allures que sont le pas, le trot et le galop, ont une bonne condition physique et sont capables de s’orienter et de s’adapter dans ce milieu ou les difficultés naturelles seront de mises », explique le président de la Fédération. Ce grand tournoi va débuter le jeudi 2 mai par un grand rassemblement au haras national de Marrakech, avec une première journée à cheval et une nuit en Bivouac. Ce scénario va se répéter le lendemain et les jours suivants, avec de l’animation et du spectacle, jusqu’à la cérémonie de clôture et de remise des trophées, dans l’après-midi du samedi 4 mai. « C’est comme cela que la Fédération que nous dirigeons voit les choses. Nous voulons être présents partout où cela est nécessaire pour mieux faire connaître aux autres, la Côte d’Ivoire, notre beau pays », lance M. Stéphane Ouégnin. En Côte d’Ivoire, le sport équestre reste encore méconnue des populations et surtout réservé à une certaine élite. Mais la Fédération continue de se battre pour que cette discipline soit accessible à tout ivoirien et surtout plus visible.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 04/06/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité