Africa Sport : Veillée d’armes

La crise qui secoue l’Africa Sport d’Abidjan depuis plusieurs mois pourrait s’accentuer dans les jours à venir si la levée de la sanction de la FIF contre l’ex Président du club Vert et Rouge, Alexis Vagba, venait à être effective. Ce qui pourrait créer un bicéphalisme à la tête du club.

La crise plane toujours sur la tête de l’Africa Sport d’Abidjan, telle une épée de Damoclès. Après une saison 2018 - 2019 infructueuse pour ce géant de la Ligue 1, les choses risquent de s’envenimer entre l’ex Président du club, Alexis Vagba, suspendu par la Fédération ivoirienne de football (FIF) en mars dernier de toute activité liée au football, et l’intérimaire Antoine Bahi. Le dernier avait été désigné par l’instance pour assurer l’intérim. L’Assemblée générale de la FIF du 25 mai dernier à Yamoussoukro a permis, sur proposition du Président Augustin Sidy Diallo, la levée des sanctions disciplinaires pesant sur certains acteurs du football ivoirien. La décision n’est pas sans conséquences à l’Africa Sport, car elle ouvre la porte à un retour d’Alexis Vagba qui marquerait la fin de l’intérim d’Antoine Bahi, dès la notification de la levée des sanctions. Mais les choses pourraient ne pas se passer dans la tranquillité.

Guerre à l’horizon « En cas de vacance de la présidence du bureau exécutif, pour quelque raison que ce soit, l’intérim est assuré jusqu’au terme du mandat par le Président délégué général et en cas d’empêchement ou d’indisponibilité de ce dernier, par le premier Vice-président », disent les textes statuaires de l’Africa Sport d’Abidjan, sur lesquels s’est appuyée la FIF pour nommer Antoine Bahi. « Cette vacance du pouvoir, qui prendra fin dans les jours à venir, devrait repositionner Alexis Vagba à la tête de l’Africa Sport afin qu’il termine son second mandat, qui court jusqu’à novembre 2022 », explique à JDA un spécialiste du football. Mais une Assemblée générale extraordinaire (AGE), convoquée par Antoine Bahi le 11 mai dernier, lui a permis de suspendre son adversaire et de recevoir les pleins pouvoirs des membres statutaires. « Sentant les choses venir, Bahi a choisi d’anticiper », commente notre spécialiste. Le camp Vagba qualifie cette AGE d’illégale, car contraire aux textes du club.  Un bras de fer s’annonce à l’Africa, habitué depuis une vingtaine d’années à des remous internes.

Anthony NIAMKE

 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité