Chine : L’ex-patron d’Interpol condamné pour corruption

Meng Hongwei, ex patron d’Interpol, a été condamné à treize ans et six mois de prison pour corruption le 21 janvier par la justice chinoise. Meng Hongwei, 65 ans, ex Vice-ministre chinois de la Sécurité publique, a également été condamné à 2 millions de yuans d’amende. Le tribunal a précisé que l’accusé acceptait le verdict et ne ferait pas appel. Meng Hongwei est le énième ancien haut dirigeant communiste à faire les frais de la campagne anticorruption lancée en 2013 par le Président Xi Jinping, peu après son arrivée au pouvoir. Elle a déjà sanctionné au moins 1,5 million de cadres du PCC, selon des chiffres officiels. En septembre 2018, Meng Hongwei, qui habitait alors à Lyon, où se trouve le siège d’Interpol, s’était subitement volatilisé après un voyage en Chine. Au bout d’une dizaine de jours, Pékin avait annoncé qu’il était soupçonné de corruption. Il était en détention depuis. En mars 2019, il a été exclu du parti communiste chinois (PCC) et de toute fonction officielle.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 19/03/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Le monde s’effondre

La maladie à virus Covid 19 a réussi en moins de 4 mois à paralyser le monde entier. Elle est parvenue à rappeler aux hommes leurs limites dans leur capacité à...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité