Thaïlande : Après la tuerie, les interrogations

Près d’une semaine après la tuerie en Thaïlande qui a fait 29 morts, le pays s’interroge. Samedi 8 février, Jakrapanth Thomma, sergent de l’armée thaïlandaise, furieux de s’être senti lésé par une agente immobilière dans une affaire de terrain à bâtir, tue d’abord deux personnes, la dame et son gendre, un colonel supérieur direct du tueur. S’ensuit un périple sanglant de 17 heures, avant qu’il ne soit abattu par les forces de l’ordre dimanche matin. Toujours sous le choc, les Thaïlandais se demandent encore comment l’assaillant a pu dérober un tel arsenal et pourquoi il a fallu autant de temps pour le neutraliser. Le Premier ministre Prayut-Chan-O-Cha a assuré qu’il n'y avait pas eu de négligence. « Nous ne laissons pas sans surveillance le dépôt. Nous avions des gens qui le gardaient ». Les enquêteurs restent pour l’heure prudents, les motivations réelles et les circonstances du massacre faisant encore l’objet d’investigations. Selon certaines études, entre 6 et 10 millions d’armes circulent en Thaïlande, dont la plupart ne seraient pas enregistrées.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 27/02/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

2020 et alors ?  

Alors que s’égrènent les derniers jours de l’année 2019 et que pointent à l’horizon,  les premières lueurs du très attendu 2020, o...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité