Afrique du Sud : Deux mois pour baisser le prix d’Internet

L’autorité sud-africaine de régulation de la concurrence a ordonné lundi 2 décembre aux opérateurs mobiles, tels que Vodacom et MTN, de baisser leurs prix d’ici à deux mois, sous peine de poursuites pour cause de surfacturation.

Le coût élevé des données Internet avait déjà suscité les protestations des usagers, qui avaient lancé une campagne sur Twitter, sous le hashtag « les données doivent baisser » (DataMustFall). Les parlementaires s’étaient également penchés sur la question en menant des auditions. Après plus de deux ans d’une enquête menée à la suite de plaintes d’utilisateurs sur les coûts prohibitifs des données Internet, la Commission de la concurrence a conclu dans un communiqué que les prix étaient « trop élevés » dans le pays. Elle a souligné que les grands opérateurs comme Vodacom et MTN facturaient plus cher les services Internet en Afrique du Sud que sur leurs autres marchés. Après avoir accusé ces opérateurs « de suivre une stratégie de marketing marquée par les abus, en vue d’augmenter leurs marges » de profit, le régulateur leur a ordonné de baisser les prix dans les deux mois, notamment pour les forfaits mensuels prépayés. « Il y a une possibilité de réduction de prix de l’ordre de 30 à 50% », a souligné la commission.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité