L’Égypte interdit les gilets jaunes

Le mouvement des gilets jaunes lancé en France le 17 novembre a pris une ampleur internationale qui n'est pas sans inquiéter certains gouvernements. En Égypte, les autorités ont décidé de restreindre la vente de ces chasubles fluo, alors que se rapproche la date anniversaire de la révolution de 2011, rapporte l'agence de presse AP.

Plus de vente de gilets jaunes à des particuliers ou à des « acheteurs occasionnels ». Lors d'une réunion début décembre, les revendeurs ont reçu les nouvelles règles fixées par les responsables de la sécurité du Caire : désormais, seuls les grossistes qui ont reçu au préalable le feu vert des autorités peuvent faire commerce des fameux gilets jaunes, et uniquement avec des entreprises « vérifiées ». Les contrevenants s'exposent à des représailles, ont fait savoir les autorités du Caire, sans donner plus de précisions.

Ces mesures seront en vigueur jusqu'à la fin du mois de janvier. Et le choix des dates n'a rien d'un hasard : le 25 janvier 2019 marquera le huitième anniversaire de la révolution de 2011 qui a abouti à la chute du président Hosni Moubarak. La célébration de ce soulèvement populaire est chaque année marquée par des heurts entre manifestants et forces de l'ordre. Et, alors que les gilets jaunes sont devenus un symbole de contestation populaire contre le pouvoir en place, les autorités égyptiennes veulent manifestement éviter un nouveau soulèvement massif.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 28/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’après coronavirus

La crise inédite résultant de la pandémie du coronavirus devrait inciter les acteurs du monde globalisé à jeter les bases d’un « nouvel ordre mondial &ra...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité