Italie : Le retour du « Cavalière »

Silvio Berlusconi, 82 ans, ne compte pas prendre sa retraite de sitôt.

Silvio Berlusconi, l’ancien chef du gouvernement italien, a quitté le lundi 6 mai l’hôpital milanais où il avait subi une opération pour une occlusion intestinale, se disant prêt à poursuivre sa campagne pour les élections européennes du 26 mai.

« Je vais bien, j’ai eu très peur », a déclaré souriant le milliardaire de 82 ans aux journalistes en quittant l’hôpital San Raffaele de Milan, où il avait été admis et opéré le 30 avril.

« Beaucoup de choses se sont passées récemment qui m’ont fait penser que j’avais atteint la ligne d’arrivée, mais en fait je me suis incroyablement bien rétabli », a-t-il ajouté, annonçant qu’il continuerait à mener la campagne de son parti, Forza Italia (FI, droite).

À nouveau tête de liste, après plusieurs années d’inéligibilité à la suite d’une condamnation pour fraude fiscale, l’éternel revenant de la politique italienne a précisé qu’il se limiterait à des interventions dans les médias, s’abstenant de participer à des réunions publiques.

L’exercice est délicat face aux deux poids lourds du gouvernement populiste, la Ligue (extrême droite) et le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) : Silvio Berlusconi se présente en rempart contre « l’amateurisme » du M5S tout en cherchant à préserver ses liens historiques avec la Ligue. Le chef de la Ligue, Matteo Salvini, a créé la polémique en Italie en s'adressant à ses partisans depuis un balcon de la ville de Forli d’où Mussolini avait regardé l'exécution de ses opposants dans les années 20.

Revenu de loin

Le 30 avril, l’homme d’affaires avait été hospitalisé en urgence pour des douleurs abdominales aiguës évoquant une crise de colites néphrétiques. Un scanner avait finalement mis en évidence une occlusion de l’intestin grêle et l’intervention a révélé qu’elle était liée à une ablation de la vésicule biliaire réalisée il y a 40 ans, selon des sources proches de FI.

Il y a trois ans, Silvio Berlusconi avait subi une opération à cœur ouvert dans le même hôpital. Le magnat des médias, qui avait dû abandonner son poste de chef du gouvernement en 2011, puis celui de sénateur en 2013, dirige toujours Forza Italia et sa holding familiale Fininvest, qui contrôle Mediaset, le plus grand groupe de médias privés italien.

Grand habitué des tribunaux, Silvio Berlusconi est toujours poursuivi dans plusieurs affaires, dont des accusations de subornation de témoins dans le cadre du « Rubygate » et de ses fameuses soirées « bunga-bunga ».

Boubacar Sidiki Haidara

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 28/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’après coronavirus

La crise inédite résultant de la pandémie du coronavirus devrait inciter les acteurs du monde globalisé à jeter les bases d’un « nouvel ordre mondial &ra...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité