Ethiopian Airlines réfute les allégations sans fondement de Washington Post

Suite à une publication du journal Américain « Washington Post » en date du 21 mars 2019, les autorités de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines parlent.

« Toutes les allégations contenues dans l'article sont des diffamations sans aucune preuve, recueillies auprès de sources inconnues et peu fiables, destinées à détourner l'attention sur l’échec mondial des avions B-737 MAX. » C’est en substance le contenu du communiqué de presse des services de Ethiopian Airlines dont nous avons eu copie.

 

Toujours selon ce communiqué, Ethiopian Airlines applique les normes de qualité et de sécurité les plus strictes au monde, certifiées par tous les régulateurs nationaux, régionaux et internationaux tels que l’Autorité Ethiopienne de l’Aviation Civile, la FAA, l’AESA, l’IOSA, l’OACI et d’autres autorités réglementaires nationales.

 

Ethiopian, selon ses dirigeants, est l’une des compagnies aériennes leaders dans le monde avec une flotte moderne, des infrastructures de haute qualité, un système hautement automatisé, doté des technologies de pointe en matière d’information et de communication (TIC) et l’un des systèmes d’exploitation les plus modernes.

 

La compagnie aérienne dispose de sept simulateurs de vol complets (Q-400, B-737NG, B-737 MAX, B-767, B-787, B-777 et A-350) pour former ses pilotes et des pilotes d’autres compagnies aériennes. Elle possède l’un des plus grands et des plus modernes centre de formation aéronautique avec des dispositifs et des technologies de formation parmi les plus rares au monde. La compagnie aérienne a investi plus d'un demi-milliard de dollars dans les infrastructures au cours des cinq dernières années, ce qui n'est pas courant dans une compagnie aérienne normale, se défend ses dirigeants.

 

Bien que la cause de l’accident n’ait pas encore été révélée par l’enquête internationale en cours, le monde entier sait que tous les avions B-737 MAX ont été cloués au sol depuis le tragique accident du vol ET 302/10 mars. Environ 380 avions B-737 MAX sont cloués au sol dans le monde entier, y compris aux États-Unis. Tous les organismes de réglementation, autorités de surveillance de la sécurité et autres organismes chargés de l'application de la loi concernés mènent une enquête sérieuse sur la conception et la certification des avions B-737 MAX et nous attendons patiemment le résultat de ces enquêtes.

Marie-Brigitte KOMONDI

 

 

 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 21/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Le monde s’effondre

La maladie à virus Covid 19 a réussi en moins de 4 mois à paralyser le monde entier. Elle est parvenue à rappeler aux hommes leurs limites dans leur capacité à...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

302 Found

302 Found

The document has been temporarily moved to here.
Powered By LiteSpeed Web Server
LiteSpeed Technologies is not responsible for administration and contents of this web site!