Covid-19 : La course aux vaccins

Alors que la pandémie continue sa progression dans le monde, et que plusieurs pays craignent une deuxième vague, des laboratoires s’activent pour trouver un vaccin.

La Russie a annoncé cette semaine espérer entamer dès septembre et octobre prochains la production industrielle de deux vaccins contre le Covid-19, conçus par des chercheurs de centres étatiques. Kirill Dmitriev, Président d'un fonds souverain russe finançant la mise au point de l'un des deux, a comparé la course actuelle au vaccin anti-Covid à la conquête de l'espace. « Les Américains ont été étonnés quand ils ont entendu le signal du Spoutnik », le premier satellite artificiel lancé par l'URSS en 1957, a-t-il dit à la chaîne d'information américaine CNN. « Avec le vaccin, ce sera la même chose. Nous serons les premiers ». L’immunologue américain Dr Anthony Fauci a dit espérer que la Chine et la Russie testeront d’abord leurs vaccins avant de les administrer. « Affirmer disposer d'un vaccin prêt à être distribué avant même de le tester est, selon moi, problématique, pour ne pas dire plus », a ajouté le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses, qui estime que les États-Unis n'auront pas à dépendre de vaccins d'autres pays. Le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, s’est montré prudent. « Les essais cliniques nous donnent de l'espoir. Cela ne veut pas nécessairement dire que nous aurons un vaccin efficace, notamment sur la durée », a-t-il déclaré le 3 août.

Vaccins à l’étude

Actuellement, il y a 200 candidats vaccins à l’étude dans le monde et, parmi eux, 25 sont en phase clinique, c’est-à-dire en phase de test sur des volontaires humains, afin de détecter d’éventuels effets secondaires. Dans cette phase clinique, 4 sont en phase 3, la dernière étape avant la production à grande échelle, dont les Américains Pfizer et Moderna. Les États-Unis ont alloué 10 milliards de dollars pour la recherche d’un vaccin rapide. Une opération au nom de code évocateur : « Vitesse de l’éclair ». Le Japon a de son côté aussi signé avec l'alliance germano-américaine Biontech / Pfizer pour s'assurer 120 millions de doses d'un vaccin potentiel. Plusieurs projets de vaccin ont affiché des résultats encourageants, parmi lesquels un chinois, formulé conjointement par un institut de recherche militaire et le groupe pharmaceutique CanSino Biologics. L'armée chinoise en a autorisé fin juin l'utilisation dans ses rangs, alors même que les dernières phases de test n'avaient pas démarré.

Boubacar Sidiki Haidara

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité