Perspectives économiques : La BAD présente ces outils

En marge de la 32e session ordinaire de l’Assemblée des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine (UA), la Banque africaine de développement (BAD) présentera ce vendredi 8 février à Addis-Abeba, l’édition 2019 du rapport « perspectives économiques en Afrique ».

Dans un continent où la population en âge de travailler devrait passer de 705 millions de personnes en 2018, à près d'un milliard en 2030, selon la Banque africaine de développement (BAD), les politiques devraient se multiplier dans le sens d’atteindre le chemin d'une croissance supérieure qui soit inclusive et favorable à l’emploi. Afin d’anticiper, la BAD pour l’édition 2019 de son rapport « perspectives économiques en Afrique » qui sera présenté en marge du 32e sommet de l'Union africaine (UA) prévue le 8 février, prévoit une croissance d’au moins 5% avec 40% des pays africains annoncée.

Projection Autour du thème « L'intégration pour la prospérité économique de l’Afrique » les experts de l’instance financière continentale mettront en lumière les perspectives économiques et les projections de croissance de l’ensemble du continent et de chacun des 54 pays. Selon une source interne, le rapport offrira aussi des prévisions à court et moyen termes sur l’évolution des principaux facteurs socio-économiques et fera le point sur les défis et les progrès enregistrés. « Perspectives économiques en Afrique » fruit des travaux et analyses des experts économistes de la BAD, devrait se présenter comme un outil pour les décideurs, universitaires, investisseurs, experts en finances etc. Ce rapport est « largement utilisé pour étayer les décisions politiques et améliorer l'efficacité opérationnelle des institutions » explique une source interne. Selon des études  réalisées par la BAD, après une croissance de 2,1% en 2016, l'économie de l'Afrique s'est rétablie à 3,6% en 2017 et 3,5% en 2018. Avec une croissance du Produit Intérieur Brute (PIB) estimé à 5,7% en 2018, l'Afrique de l'Est arrive en tête, suivie de l'Afrique du Nord avec 4,9%, de l'Afrique de l'Ouest 3,3%, de l'Afrique centrale à 2,2% et de l'Afrique australe 1,2%. En 2019, 40% des pays africains devraient enregistrer une croissance d'au moins 5%. Toutefois, il a été relevé des « risques externes » liés, entre autres, à la volatilité des cours des matières premières, principale source économique de ces pays, au manque de diversification des produits, à la sécurité et à la maîtrise de la dette pour des pays en pleine construction ou en reconstruction.

Mise en exergue

Prévision : 1 milliard de demandeur d’emploi en 2030.

Taux de croissance moyen : 5%.

 

Marie-Brigitte KOMONDI

 

 

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/02/2019
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’Afrique a-t-elle tourné le dos aux putschs ?

Les coups d’État peuvent-il encore prospérer en Afrique ? Si l’armée zimbabwéenne a obtenu par force la démission de Robert Mugabe en 2017, les arch...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink panel bypass shell wso shell evden-eve-nakliyat hacklink satış hacklink paykasa hacklink hacklink satış hacklink panel hacklink al hacklink satis hacklink hacklink Google film izle porno porno izle porno seyret seks hikayeleri evden eve nakliyat istanbul evden eve nakliyat nakliyat nakliye