Les Etats-Unis offrent une assistance de 2,7 milliards de Francs CFA pour répondre au COVID-19

Les États-Unis travaillent en coordination avec le gouvernement de Côte d’Ivoire, les partenaires humanitaires internationaux et d'autres parties prenantes pour identifier les domaines d'investissement prioritaires.

L’Ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Richard Bell a déclaré : “Le gouvernement américain est fortement engagé en Côte d’Ivoire depuis de nombreuses années dans le domaine de la santé, notamment à travers le programme PEPFAR contre le VIH-SIDA, que le peuple américain a financé à hauteur de 1,7 milliards de dollars au cours des quinze dernières années. C’est parce que le peuple et le gouvernement américains sont convaincus que l’atout le plus précieux de tout pays, ce sont les vies humaines. Les maladies infectieuses ne respectant pas les frontières, le monde entier doit y faire face ensemble, et les Etats-Unis vont continuer à faire preuve de leadership devant ce défi sans précédent.”

Grâce à un appui financier de 4.6 millions de dollars soit 2,7 milliards de Francs CFA de la part des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) et de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), le gouvernement américain entend soutenir les priorités identifiées par le gouvernement ivoirien. Plus spécifiquement, le gouvernement américain aidera à renforcer les mesures de prévention et de contrôle des infections dans les établissements de soins de santé, améliorer la communication des risques au niveau communautaire et au niveau des prestataires de soins de santé, améliorer la gestion des rumeurs sur les réseaux sociaux, limiter la propagation des maladies grâce à une meilleure localisation des contacts et la recherche de cas, contribuer à une surveillance épidémiologique plus robuste, gérer et analyser des données, renforcer la réponse par la formation des équipes d'interventions rapides et la coordination au niveau des centres des opérations d’urgence, renforcer les capacités de diagnostiques des laboratoires, former le personnel des laboratoires dans la bio sûreté et la biosécurité, former le personnel de santé dans la gestion des cas.

Depuis des décennies, les États-Unis sont le leader mondial d'assistance bilatérale en matière de santé publique. Depuis 2009, les contribuables américains ont généreusement mis à disposition plus de 100 milliards de dollars d'aide sanitaire et près de 70 milliards de dollars d'aide humanitaire dans le monde. Cette générosité est mise en évidence par nos contributions à plusieurs partenaires multilatéraux cruciaux, notamment: les contributions des États-Unis à l'OMS en 2019 ont dépassé 400 millions de dollars, soit près du double de la deuxième plus importante contribution d’un État membre.

Le soutien américain à l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) est inégalé avec près de 1,7 milliard de dollars de contribution en 2019, car les populations de réfugiés sont particulièrement vulnérables à la pandémie de COVID-19. Le soutien aux activités vitales de l'UNICEF est une priorité américaine depuis près de 75 ans, et les contributions américaines en 2019 ont totalisé plus de 700 millions de dollars. Parce qu'une menace de maladie infectieuse n'importe où peut être une menace partout, les États-Unis appellent d'autres donateurs à contribuer à l'effort mondial de lutte contre le COVID-19.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 17/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité