Investissement : La Belgique monte en puissance

La secrétaire d’État au Commerce extérieur de la Belgique, Cécile Jodogne, a multiplié les rencontres avec les autorités ivoiriennes.

La sœur du roi Philippe de Belgique, la princesse Astrid, se rendra à Abidjan du 22 au 25 octobre dans le cadre d’une mission économique de grande envergure. Mais bien avant, des chefs d’entreprise belges ont séjourné dans la capitale économique afin d’identifier de nouvelles opportunités d’affaires.

Fructueuse depuis de longues années, la coopération économique et commerciale entre la Belgique et la Côte d’Ivoire va crescendo. Classée 4ème investisseur européen dans le pays selon le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI) pendant près de 50 ans (42 milliards en 2010), la Belgique, dont les investissements sont à la hausse depuis 2011, pointe désormais à la deuxième place des investisseurs du vieux continent, avec une concentration dans les télécommunications.                                         
Allez plus loin La Belgique ne veut pas rester en si bon chemin et compte bien titiller la France, premier investisseur en terre d’Éburnie. Pour y arriver, depuis la fin avril, une mission économique conduite  par la secrétaire d’État au commerce extérieur, Cécile Jodogne, multiplie les rencontres avec les autorités ivoiriennes. Son objectif est de mener une prospection dans les secteurs économiques en vue de « préparer une mission économique sous la présidence de la princesse Astrid de Belgique, en visite officielle en Côte d’Ivoire du 22 au 25 octobre prochain ». À l’en croire, la Côte d’ivoire et la Belgique ont des relations commerciales des plus prometteuses et des plus développées, se traduisant par l’établissement de plus d’un millier d’entreprises belges. Un chiffre qui devrait être revu à la hausse dans le cadre de cette visite, avant laquelle des hommes d’affaires belges se succèdent à Abidjan. Les échanges globaux entre les deux pays, estimés en 2013 à plus de 347 milliards de francs CFA pourraient atteindre la barre des 500 milliards en 2017, selon les prévisions ivoiriennes. Les principaux produits exportés par la Côte d’Ivoire vers la Belgique sont le café vert, les fèves de cacao, l’ananas frais, le caoutchouc, la banane, le bois transformé et les produits pétroliers. En retour la Côte d’Ivoire importe de la Belgique des produits alimentaires, des biens de consommation et d’équipement, des machines et du matériel électrique. Pour rappel, du 20 au 24 mai 2013, une trentaine d’hommes d’affaires belges exerçant dans l’agroalimentaire, les TIC, l’industrie, les transports, la formation et la construction ont séjourné en Côte d’Ivoire pour une mission de prospection économique.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/12/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Yamoussoukro : À quand le transfert effectif ?

La ville de Yamoussoukro n’est en réalité la capitale politique de la Côte d’Ivoire que de nom et sur papier. Du Président Henri Konan Bédié &agrav...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité