Évariste Akamain L’électricité pour tous les écoliers

Evariste Akoumian garde l’espoir de rendre son invention plus accessible.

« L’homme qui apporte la lumière dans les campagnes ». Ce sobriquet irait très bien à Évariste Akamain, cet entrepreneur ivoirien qui a eu l’ingénieuse idée de concevoir des cartables multifonctionnels qui permettent aux élèves à la fois de transporter leur manuels scolaires le jour, et qui leur offre la lumière à la tombée de la nuit.

e défaut d’électricité dans de nombreuses zones rurales en Côte d’Ivoire crée un handicap pour les écoliers vivants dans ces régions. C’est de ce constat qu’est née l’idée de création du Solarpack. Un sac à dos à l’allure banale, mais qui de près dévoile un système révolutionnaire.

Multifonction Le Solarpack est muni d’un petit panneau solaire qui emmagasine l’énergie dans une batterie rechargeable incorporée au cartable, ainsi qu’un port USB et une lampe. Un assemblage léger que les élèves peuvent transporter sans peine. Spécifiquement destiné à cette cible, cet outil magique comporte une plaquette solaire de 3 watts, qui se recharge dès qu'apparaît un petit rayon de soleil. Ce qui est souvent le cas en Afrique. Avec cette invention « l'écolier peut gérer son temps d'étude. Alors que la lampe tempête est généralement utilisée par les membres de la famille pour les besoins dans la maison, elle est même parfois en possession du père de famille, perturbant les moments de l'enfant », explique Evariste Akoumian, 35 ans. En début d’année, 400 exemplaires de ce cartable solaire ont été testés dans différentes régions de la Côte d’Ivoire et les résultats ont été plus que satisfaisants. Séduits par le projet, des responsables d’établissements scolaires et parents d’élèves ont souhaité une plus grande vulgarisation de l’invention. Mais à 12 000 francs CFA l’unité, le Solarpack se trouve être hors de portée des bourses des parents de ces zones rurales. Notre inventeur s’est donc tourné vers la Banque mondiale, qui envisage de lui passer une commande d’un million de sacs. De quoi se frotter les mains, surtout quand l’UNESCO montre un intérêt pour l’initiative, dont le concepteur a pour objectif à long terme de faire passer le coût de son produit à moins de 10 000 francs CFA et d’ouvrir une usine de fabrication en Côte d’Ivoire. Jusqu’à présent, le Solarpack est confectionné en Chine.

Malick SANGARÉ

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 16/11/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Rendez-vous manqué !

Le maigre espoir de voir l’équipe nationale en Russie en 2018, lors de la Coupe du monde de football, s’est envolé à la 25ème minute du match contre le Mar...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité