Wilfried Adingra : Faire investir la diaspora africaine

Wilfred Adingra veut être une porte d’entrée pour la diaspora africaine.

Jeune ivoirien âgé de 29 ans, Wilfried Adingra est le créateur de la première plateforme panafricaine de création de richesses et de financement des entreprises et des startups locales par la diaspora.

Passionné d’informatique et de finance, Wilfried Adingra a fait un double cursus après son baccalauréat. Il lui a permis d’obtenir une licence en génie logiciel et une licence en économie. Par la suite, plusieurs certificats et diplômes en management, marketing, business développement, etc, s’y sont ajoutés.

Entrepreneur à 17 ans « Je me suis lancé dans l’entrepreneuriat très tôt, à 17 ans, avec Jean Pierre N’Dzoundou, un Belgo-congolais qui m’a pris sous son aile de coach lorsqu’il lançait un vaste projet ici en Côte d’Ivoire. Après lui, le premier projet concret pour lequel je me suis engagé était celui de mon aîné, en 2009, où j’ai exercé en tant que trader. Ensuite, j’ai ouvert une boîte d’informatique un an après, qui n’a duré que 8 mois » raconte-t-il. En novembre 2011, il reçoit un financement de 10 000 dollars d’une institution internationale qui lui permet de démarrer une autre entreprise informatique, GIOTIC Group. En 2015, Wilfried ferme cette boîte pour lancer enfin le projet qui lui tenait à cœur. Ainsi nait LUMEN Corporation. Un an après, il lance sa plateforme Diaspo 4 Africa, la première plateforme panafricaine de création de richesses et de financement des entreprises et des startups locales par la diaspora.

« Cette plateforme permet à la jeunesse de la diaspora qui veut investir sur le continent de le faire ». Sa riche et jeune expérience, il la doit également à son passage au Fonds mondial - Côte d’Ivoire, où il a travaillé en 2013 comme data manager pour trois centres de santé urbains. Une fois le contrat à terme, en 2014, il n’a pas voulu le renouveler, car ses ambitions étaient au-delà de ce que ces employeurs pouvaient imaginer. Avançant tout doucement mais sûrement avec une équipe de jeunes, Wilfried tient son leadership de sa « foi en Dieu et de son éducation », aime-t-il dire.

Marie-Brigitte KOMONDI

 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 04/06/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité