Coupé décalé : Bataille pour la succession d’Arafat

Quatre artistes se disputent le leadership du coupé décalé.

Trois mois après la mort brusque d’Ange Didier Houon, alias DJ Arafat, roi du Coupé décalé, les artistes se bousculent afin de monter sur le trône de cette musique urbaine, qui cartonne en Côte d’Ivoire. Le moment de choc et de deuil passé, le milieu du Coupé décalé bouge et fait bouger. Ses acteurs ont déjà les yeux rivés sur l’avenir et fondent l’espoir de trouver un nouveau porte-flambeau. Les prétendants ne manquent pas et se bousculent au portillon, sous le regard de milliers de fans qui attendent celui qui les fera à nouveau vibrer par des concepts orignaux, après Douk Saga et Dj Arafat.

Depuis le lundi 12 août 2019, le Coupé décalé est orphelin de sa figure de proue, Dj Arafat. Et si ses fans, communément appelés « Les Chinois », continuent de chanter ses louanges et ses prouesses, il faut bien tourner la page et penser à l’avenir. Ce mouvement se doit de se trouver un nouveau leader, qui pourra conduire le navire Coupé décalé à bon port et continuer de faire flotter le drapeau ivoirien dans le ciel culturel mondial. L’héritage légué par le fils de Tina Glamour étant riche, son successeur devra avoir un « physique » taillé à la mesure du challenge qui l’attend. Et quelques artistes, qui pour la plupart ont été de sérieux adversaires de DJ Arafat de son vivant, ont tout aussi les capacités requises pour prétendre au trône. Ces derniers sont talonnés de près par une génération montante qui a assez de potentiel et de talent pour faire mordre la poussière à leurs ainés.

Conserver ou passer le flambeau ? Quand Douk Saga, le concepteur du mouvement décède, ceux avec qui il l’a monté sont déchirés par des contradictions internes. La situation profite à DJ Arafat et à ses deux concurrents de taille, son meilleur ami, devenu son concurrent direct, Patrick Tanguy Seri dit Debordo Leekunfa, et Gnolou Serge Beynaud, alias Serge Beynaud. En l’absence de celui qui s’était arrogé tous les trophées de suprématie du Coupé décalé après avoir multiplié les Awards, les deux artistes semblent voir une ombre se dégager de leur chemin. De par sa voix mélodieuse, combinée avec un style atypique et des concepts très particuliers, Debordo donne à ses chansons une vraie originalité. Il a clairement su gagner le cœur du public ivoirien grâce à sa bonne musique. « Debordo a le potentiel musical pour succéder à Dj Arafat. Il a un véritable don pour la chanson, il respire l’humilité, le talent, mais n’a malheureusement pas de charisme», confie un acteur du Coupé décalé. Encore affecté par la disparition de son ami, Debordo Leekunfa n’en finit pas de faire part de sa douleur autour de lui et sur les réseaux sociaux. Des sorties pas toujours du goût des fans de DJ Arafat, « Les Chinois ». Et cela pourrait lui faire défaut pour la succession au trône. Avec la célébration de ses 15 ans de carrière le 20 décembre prochain, il espère pouvoir démontrer qu’il est un sérieux prétendant. Serge Beynaud, l’autre héritier présumé, est également l’un des rares à avoir tiré son épingle du jeu dans le Coupé décalé. Malgré la grande popularité et l’influence du Commandant Zabra, il est resté constant et ferme dans sa musique. Ce qui lui aura permis à un moment de tenir tête au fils de Houon Pierre. Belle voix, bon danseur, créateur de concept à part entière, Serge Beynaud a réussi à s’attirer les faveurs du public national et international, avec des distinctions glanées un peu partout dans le monde. Mais, selon certains observateurs de la scène musicale, il lui manque encore plusieurs choses pour espérer être au sommet de cette musique urbaine. « Beynaud est trop soft, trop classique. Il n’est pas bad boy. Et sa musique est certes dansante mais n’a pas le même effet que celle d’Arafat », commente un acteur du showbiz ivoirien. Absent de la scène depuis quelques temps, le concepteur du Kababéléké s’apprête à sortir son dernier tube, dénommé « Zendaka ». Un nouveau concept très dansant qui va sans doute remettre les pendules à l’heure dans le Coupé décalé.

Une nouvelle génération au top Considéré comme le roi de la nouvelle génération d’artistes du Coupé décalé, Junior Bastien Goore, alias Safarel Obiang, a le vent en poupe. En octobre dernier, il a été désigné meilleur artiste du Coupé décalé de l’année 2019 lors de la remise du Prix international des musiques urbaines et du Coupé écalé (PRIMUD). Une distinction qui vient récompenser ses années de dur labeur au service de ce mouvement. Grand adepte des Atalakous (éloges), véritable chanteur et très bon danseur, il a en plus de tout cela un style incroyable. « Safarel Obiang est un artiste qui fait de la véritable musique Coupé décalé. Ses concepts sont les plus dansés en Côte d’Ivoire et il a avec lui les meilleurs danseurs actuels du mouvement », estime l’un des proches du chanteur. Auteur de plusieurs concepts, notamment le « tchin-tchin », « le woyo-woyo », « le manger-chier » ou encore « l’ahoco », le dernier, qui a choqué bon nombre d’Ivoiriens, Safarel continue d’éblouir ses fans de par son talent. Considéré comme le nouveau porte-étendard du Coupé décalé par plusieurs acteurs du showbiz ivoirien et d’ailleurs, il reste néanmoins très proche des autres artistes, comme Serge Beynaud et Debordo Leekunfa, qui lorgnent comme lui le trône. À un autre niveau, un autre artiste se démarque. Qui de mieux pour succéder à DJ Arafat que son poulain Ariel Sheney ?  Celui qui se fait appeler le Commandant Lôbôfouê a fait ses armes sous l’aile d’Arafat et est présenté comme l’étoile montante du Coupé décalé. Pluridisciplinaire, puisqu’il excelle aussi bien comme arrangeur que chanteur et beat maker, Ariel Sheney arrive à se distinguer des autres artistes. Une belle histoire d’amour entre lui et son mentor leur a permis d’offrir de belles sonorités aux Ivoiriens et de rehausser davantage le Coupé décalé. Malheureusement viendra le divorce lorsqu’il décidera de quitter le cocon familial (la Yôrôgang) pour voler de ses propres ailes. Malgré les critiques et clashs d’Arafat à l’encontre de Sheney, le jeune artiste est resté focus sur sa vision. « Sheney va devoir travailler dur musicalement pour reconquérir le cœur des Chinois. Il est aussi un potentiel successeur de DJ Arafat, car il porte en lui les germes de la conquête de ce mouvement, comme le lui a appris son papa et mentor », explique un proche de la Yôrôgang.

Irremplaçable ? Parler de la succession du « Commandant Zabra » dans le milieu n’est pour autant une chose aisée. De peur de s’attirer les insultes de la « Chine » certains préfèrent aborder la question avec prudence. Une réalité qui dénote encore de sa grande influence sur cette musique urbaine. Certains acteurs préfèrent ne même pas y penser. « Arafat restera à jamais dans l’histoire de la musique ivoirienne. Ses œuvres demeureront dans tous les esprits. Certains de ses adversaires pourront s’emparer de son trône, mais ils ne pourront pas adopter son style », confie un spécialiste. Pour d’autres acteurs du milieu, il faut plutôt se pencher sur la relève que sur la succession. « Il y a une nouvelle génération d’artistes qui monte. Et ce sont eux la relève du Coupé décalé. Ils sont prêts, ils sont engagés et ils sont conscients qu’il y a un terrain qui est libre et que c’est le moment pour eux de s’imposer et de prendre leur envol véritable », commente Jeff Dossou, allias Jeff le Béninois, promoteur de spectacles. « Pour moi, celui qui parviendra à se démarquer sera celui qui conduira le Coupé décalé à bon port », affirme-t-il.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 28/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’après coronavirus

La crise inédite résultant de la pandémie du coronavirus devrait inciter les acteurs du monde globalisé à jeter les bases d’un « nouvel ordre mondial &ra...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité