ALAIN TAHI, Président de la Fédération des associations de consommateurs actifs de Côte d’Ivoire (FACACI)

Pensez-vous que les consommateurs ivoiriens tirent profit de la concurrence ?

Cette concurrence au niveau de la grande distribution nous a permis de noter une baisse sensible d’au moins 15% sur les produits de grande consommation. Il faut toujours encourager ce genre d’actions et ce genre de magasins, parce que le consommateur peut y faire des achats de tous ordres, avec la possibilité de se divertir sur place.

Dans un tel contexte, quel pourrait être le rôle des consommateurs pour veiller à ce que les véritables prix soient appliqués ?

Il s’agit de pour nous de veiller à ce que la concurrence soit saine. Il ne faut pas que certains opérateurs bénéficient de façon malencontreuse de baisses sur certains impôts et ne les répercutent pas sur les prix des produits. Nous veillerons également à ce que qu’il n’y ait pas de nouvelles taxes

Que pensez-vous de la nouvelle politique des grands distributeurs qui, de plus en plus, se tournent vers les produits locaux ?

Cela a toujours été l’une de nos propositions, car en Côte d’Ivoire nous avons des produits de très bonne qualité. Quand on trouve, par exemple, du gombo dans les magasins Carrefour ou Prosuma, en plus d’être une fierté cela nous rassure quant à la qualité de ce produit. Aujourd’hui, nos producteurs mettent l’accent sur cette qualité et cela est bénéfique pour le consommateur.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 16/11/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Rendez-vous manqué !

Le maigre espoir de voir l’équipe nationale en Russie en 2018, lors de la Coupe du monde de football, s’est envolé à la 25ème minute du match contre le Mar...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité