Antoine Gougou, chef du projet de gestion intégrée du bassin versant du Gourou

Il y a eu des inondations récemment au carrefour de l’Indenié. Que s’est-il passé ?

Les inondations ont lieu même dans les pays européens. Mais, lorsque que cela arrive ici, les gens sont scandalisés. Depuis un bon moment, le carrefour de l’Indénié n’a pas été inondé, nous l’avons tous vu.  Ce qui est arrivé l’est pour une rare fois et il faut savoir que c’est un problème qui ne pourra pas être réglé définitivement de sitôt. Comme nous l’avons dit, le problème se situe en amont, au niveau des ouvrages. Il faut les entretenir. Nous avons construit ces ouvrages pour aider les gens, mais leur entretien ne nous incombe pas.

Certains de ces ouvrages sont notamment obstrués par des ordures en tous genres, mais d’autres pas…

Sur les sites où il y a des inondations, qu’est-ce que l’on constate ? Qu’il y a des habitations en amont. Dans les endroits où il n’y a pas d’inondations, comme au barrage de HMA, c’est parce qu’il n’y a pas d’habitations en amont. En l’occurrence, c’est une université qui y est.

On peut donc parler d’incivisme. Que fait le projet pour lutter contre cela ?

Concernant l’incivisme, nous avons dépensé 500 millions de francs CFA pour sensibiliser la population, mais rien n’a changé. Le problème se trouve certainement ailleurs.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 21/06/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Premier ou troisième mandat ?

Longtemps avant l’élection présidentielle de sortie de crise, en 2010, l’on en connaissait les candidats. Pour celle de 2020, il va falloir patienter. Face aux ambitions dive...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité