Nouveau gouvernement : Sous pression

La nouvelle Úquipe gouvernementale du Premier ministre Patrick Achi, constituÚe de 41 ministres sera sous pression. Cĺest du moins ce qui ressort du dernier discours du chef de lĺEtat, le 6 avril dernier. La rÚduction de lĺÚquipe et la redÚfinition de certaines missions montrent quĺAlassane Ouattara veut aller Ó lĺessentiel.

Travailler en équipe, faire preuve d’une grande humilité, être au contact des populations pour mieux servir la population. Ce sont les consignes du chef de l’Etat Alassane Ouattara, données le 6 avril dernier, aux ministres du gouvernement Patrick Achi. « À ce titre, les ministres devront strictement respecter les dispositions en vigueur, relatives au déplacement des personnalités, notamment l’utilisation des sirènes et gyrophares dans la circulation », ajoutera Alassane Ouattara. On comprend assez rapidement, qu’en présentant sa nouvelle équipe, le chef de l’Etat tenait aussi à montrer l’Etat d’esprit et le ton avec lequel il entendait mener sa barque pour ce troisième mandat. Le travail, la rigueur, l’humilité et la proximité. Si cela n’est nouveau pour personne, Alassane Ouattara a tenu à souligner publiquement que ses ministres seront notés. « Par ailleurs, je vous demande, monsieur le Premier ministre, de me produire régulièrement, un document d’évaluation du travail des différents membres du gouvernent. Ce document permettra de suivre l’action gouvernementale et de juger individuellement chacun des ministres », a fait savoir Alassane Ouattara.

Besoin  Pour les Ivoiriens, c’est de bonne guerre, car, il faut motiver et redonner la confiance aux populations. « Nous avons besoin d’être motivés. Avec le changement, on doit sentir cela », note Pacôme Attaby, secrétaire général de la Coordination des enseignants du secondaire de Côte d’Ivoire (CES-CI). « Il est temps de s’intéresser aux problèmes des Ivoiriens. Il faut que le gouvernement soit proche des populations », indique Gnagna Zady Théodore, président de la Confédération générale syndicale des travailleurs de Côte d’Ivoire (Cgst-CI).

Avec la réduction de son équipe, de 51 ministres à 41 et l’orientation de politique, donnant la priorité pour quelques départements, le chef de l’Etat a répondu en partie aux souhaits de bon nombre d’Ivoiriens. Notamment, l’Imam Dosso Mamadou, membre du Conseil national islamique (CNI), qui souhaite des ministres qui seraient au service du peuple. Reste maintenant à matérialiser ce rêve. Comment faire en sorte que le travail et la rigueur attendu par le premier magistrat du pays soient visibles aux yeux de tous les Ivoiriens ? Ce sera là toute la question.

Raphaël TANOH

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/05/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité