Purification des Boni de Guyane : Les ancêtres reconnaissent leurs descendants

Les BONI de Guyane, invités d’honneur de la première édition des Journées mémorielles internationales de la route de l’esclave, se sont rendus, le mardi 23 avril dans le département de Tiassalé, plus précisément dans le village de Kanga Nianzè (commune de N’Douci), ou ceux-ci ont reçu un bain de purification et de restauration de leur identité au bord du fleuve bodo.

Pour les BONI de Guyane, cette étape est plus qu’essentielle de leur visite, car c’est en ce lieu que les esclaves prenaient leurs bains de purification avant d’être déportés par les colons.

C’est seulement après que les mânes aient invoqué les esprits des ancêtres à travers une libation, que chacun d’entre eux pouvait passer recevoir ses bénédictions. Au cours de ce rituel, l’un d’entre eux qui disposait de prédisposition à communier avec les esprits de ses ancêtres tomba dans transe spectaculaire.

Pour ce qui est des explications des anciens, « ce acte traduit le fait que l’individu soit un pur descendant de la lignée des habitants de ce village. Les esprits des ancêtres se reconnaissent en lui », expliquent-ils.

Pour le député de Guyanne et chef de la délégation guyanaise, c’est un rêve qui est devenu réalité, une joie et une fierté de visiter leurs ascendants et d’être sur la terre de leurs ancêtres.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 27/02/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

2020 et alors ?  

Alors que s’égrènent les derniers jours de l’année 2019 et que pointent à l’horizon,  les premières lueurs du très attendu 2020, o...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité