Majestic Cinéma : Les cinéphiles ivoiriens retrouvent les salles obscures

Les cinémas Majestic redonne peu à peu le goût du cinéma aux ivoiriens.

Après deux ans de présence en Côte d’Ivoire, « Majestic Cinéma » a réussi à redonner goût aux cinéphiles abidjanais, grâce à une politique axée sur des programmes de qualité.

Des salles de cinéma, la ville d’Abidjan en a connu plein, comme « Liberté », « Krinjabo » à Adjamé, « Kabadougou », « Dialogue », « Saguidiba », « Boissy » à Yopougon, « Ivoire » à Cocody, ou encore « Les studios » et « Le Paris », au Plateau etc. Fiertés du septième art et prisées des populations dans les années 90, elles ont toutes mis la clé sous le paillasson au profit d’autres activités. Plus de 15 ans après, quelques salles de cinéma renaissent, sous l’impulsion du groupe « Majestic Cinéma », fondé par le jeune entrepreneur ivoirien Jean-Marc Bejani. Les cinéphiles abidjanais, qui n’attendaient que ça, ne boudent pas leur plaisir.

Retour triomphal Créé en mai 2015, Majestic Cinéma ouvre sa première salle, d’une capacité de 385 places, dans l’enceinte mythique du Sofitel Hôtel Ivoire, fermée depuis le début des années 2000. « Avec cette ouverture, 2015 a été une année où nous avons fait à peu près 75 000 entrées entre mai et décembre », affirme à JDA la directrice commerciale et marketing de Majestic Cinéma, Nancy Aka. Suivront quelques mois après (décembre 2015), les salles Prima center de Marcory (233 places) et Sococé Deux plateaux (180 places). « Avec l’ouverture des autres salles, nous nous sommes rendu compte que cette activité manquait aux habitudes des Abidjanais. Notre crédo, c’est de permettre aux Ivoiriens de vivre une expérience cinématographique inédite, dans le confort et la sécurité », explique Mme Aka, précisant qu’en 2016 les trois salles ont enregistré 173 000 entrées. Pour 2017, il y a déjà de quoi se réjouir, car les chiffres ont augmenté de plus de 20%. D’ici à la fin de l’année, les trois salles pourraient cumuler de 200 000 à 230 000 entrées. Une véritable évolution, due sans doute à la politique menée en vue de redonner envie aux Ivoiriens de prendre les chemins des salles de cinéma. « Aujourd’hui, nous offrons de grands blockbusters américains qui sortent en même temps qu’en Europe. Nous avons aussi pour ambition de réveiller le cinéma africain et surtout le cinéma ivoirien, avec « Afriquefilms », indique la responsable commerciale. En attendant d’investir les villes de l’intérieur, Majestic Cinéma continue d’étendre sa toile dans le district d’Abidjan, avec l’ouverture prochaine d’une salle dans la commune de Yopougon.

Anthony NIAMKÉ

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 09/08/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Pause ou vacances

Sous nos latitudes francophones, le mois d’août est généralement celui des vacances gouvernementales et parlementaires. C’est un moment de pause favorable à la r...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité