Humour : Mamane tropicalise le « Comedy club »

De la suite dans les idées, l’humoriste nigérien Mamane en a. Après le « Festival Abidjan capitale du rire » et « Le Parlement du rire», il prépare le « Gondwana Club ».

Il n’y a pas que du rire dans l’humour. De l’argent, il y en a également. Et Mohamed Mustapha dit Mamane l’a bien compris. Il espère copier et bien coller à Abidjan ce qui se fait et réussit ailleurs. Et pour y parvenir, tout passe par la professionnalisation du secteur et de ses acteurs. Après le « Festival Abidjan capitale du rire », qui connait un franc succès, et l’émission « Le Parlement du rire », diffusée sur les antennes télé, Mamane veut davantage élargir son business avec la mise sur pied d’un Comedy club, le « Gondwana Club ». Un espace à l’image du « Jamel Comedy Club » en France, du traditionnel Comedy club new-yorkais, ou encore du café-théâtre parisien. Pourquoi le « Gondwana Club »? « À Abidjan et partout en Côte d’Ivoire, il y a un manque crucial de salles de spectacle. Ce qui fait que les artistes peinent à exprimer leur talent. Nous sommes venus combler un vide en leur offrant cette scène pour s’exprimer. Cela se situe dans la continuité de nos actions pour permettre à l’humoriste ivoirien d’être plus professionnel », explique Mamane.

Révolution humoristique ? « Au Gondwana Club, ce ne sont pas des blagues qui seront racontées, comme le font certains humoristes. Ils doivent pouvoir écrire des textes bien structurés afin de construire leur spectacle », estime Mamane au micro de JDA. « Nous voulons faire avancer la cause des humoristes pour qu’ils puissent gagner leur vie, pour qu’ils puissent gagner le respect des gens, parce que les humoristes ont toujours été considérés comme des amuseurs publics. Pourtant, dans la plupart des pays du monde, c’est une profession reconnue, qui nourrit bien son homme », ajoute-t-il. Une initiative soutenue par des humoristes ivoiriens, notamment la plus jeune d’entre eux, Eunice Zunon, qui salue cette initiative du chroniqueur de RFI. « C’est une initiative innovatrice pour le secteur en Côte d’Ivoire. Au-delà de la perche qu’il nous tend, c’est aussi une brèche qu’il ouvre pour nous, les nouveaux talents, afin de mieux nous exprimer devant un public », dit-elle. La fusée « Gondwana » est lancée et d’autres projets sont en cours de réalisation, notamment l’ouverture très prochaine d’une école de comédie qui sera basée à Niamey (Niger), pour offrir une formation de qualité aux futurs humoristes africains.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 21/03/2019
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle « Génération sacrifiée » ?

Dans les premières heures du multipartisme, l’école avait été utilisée afin de maintenir la pression sur les dirigeants. Les élèves et étu...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink panel bypass shell wso shell evden-eve-nakliyat hacklink satış hacklink paykasa hacklink hacklink satış hacklink panel hacklink al hacklink satis hacklink hacklink Google film izle porno porno izle porno seyret seks hikayeleri evden eve nakliyat istanbul evden eve nakliyat nakliyat nakliye