Zainab Ashadu a réussi à transformer une passion en entreprise fructueuse dans l'industrie de la mode.

Zainab Ashadu est la fondatrice de Zashadu Bags, une compagnie nigériane spécialisée dans la fabrication des sacs. La compagnie a été créée en 2010 au Nigeria. Mais elle a depuis lors connu une croissance rapide. Les sacs Zashadu sont de nos jours exportés en Europe où ils sont vendus en France et en Angleterre.

J’ai craqué pour un sac à mains que portait ma mère alors que j’étais encore enfant. Depuis, mon amour et appétit pour les petits sacs n’ont fait que croître. Quand j’ai commencé à bosser, je dépensais tout mon argent dans les boutiques à sacs. Très top, j’avais une collection de 200 sacs. Mais je sentais toujours qu’il me manquait quelque chose. J’ai donc décidé de me fabriquer moi-même ce qui me manquait. J’ai commencé par dessiner des modèles à Londres avant de rentrer à Lagos pour commencer Zashadu Bags. Directrice de création, je bosse avec des artisans qui coudent, à la main, les sacs. Ce sont des sacs de luxe faits de cuire et tissus exotiques assortis de pierres semi-précieuses (tous d’origine locale) et vendus à partir de $520 l’unité. Les sacs sont disponibles dans beaucoup d’espaces commerciaux au Nigeria, chez Wolf & Badger à Londres et à Paris. Mais aussi sur notre site web. Je ne me sens pas encore comblé de sacs. Mon appétit est intarissable. Alors nous continuerons à produire ces sacs, de meilleurs à venir (ndlr).

Conseils aux futurs entrepreneurs

« Vous n’êtes pas obligé de suivre le modèle occidental, par exemple la mode occidentale. Il faut s’auto-former et actualiser les connaissances acquises au fur et à mesure. La plus grande leçon que j’ai apprise est de rêver grand, mais de commencer modeste. Ayez confiance en votre instinct et permettez-le de vous guider; savoir ce que vous êtes et ce dont vous êtes capable de faire est ce qui vous conduira à transformer une passion en entreprise fructueuse.
Pour ceux qui veulent se lancer dans l’industrie de la mode, il n’y a pas a s’en faire. Le marché est très grand et il y a de la place pour tout le monde. Il y a un grand marché pour les sacs de luxe, les sacs moins cher, les sacs artisanaux, etc. »

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/12/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Yamoussoukro : À quand le transfert effectif ?

La ville de Yamoussoukro n’est en réalité la capitale politique de la Côte d’Ivoire que de nom et sur papier. Du Président Henri Konan Bédié &agrav...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité