Hamma Ahmadou Salif Ndiaye le sens de l’engagement entrepreneurial

Hamma Ahmadou Salif Ndiaye veut être un modèle pour la nouvelle génération d’entrepreneurs.

Le monde entrepreneurial est en effervescence en Côte d’Ivoire ces dernières années. De jeunes loups aux dents longues, au nombre desquels Ahmadou Salif Ndiaye, prennent de plus en plus de place et tentent d’imprimer leur marque dans un milieu hyper compétitif.

On pourrait dire que les prestigieuses écoles de commerce qu’il a fréquenté durant son parcours l’ont prédestiné à devenir chef d’entreprise ou entrepreneur chevronné. « L’enfant de Cocody », comme il se définit lui-même, a dû faire preuve de certaines aptitudes dès le collège Mermoz, d’où il est sorti en 1998 avec un Bac économique qui lui a permis d’obtenir une bourse d’études française. Après deux années préparatoires dans un lycée de Lyon, Ahmadou Salif Ndiaye intègre l’EDHEC Business School de Lille en France, puis, 3 ans plus tard, HEC Montréal, où il apprend les bases de la gestion des entreprises sous toutes ses formes (marketing, finances et juridique) Nanti d’un Master en Management option contrôle de gestion et finance, il regagne la Côte d’Ivoire en 2004 et pose ses valises chez Ernst & Young à Abidjan. Fort d’une première expérience chez Plastic Omnium Auto Exteriors, un équipementier de pointe de l’industrie automobile mondiale, Salif Ndiaye devient auditeur senior dans cette entreprise spécialisée dans l’audit des établissements de crédit. Sollicité de toutes parts, cet accro au travail fait un bref passage chez Alios Finance, comme auditeur interne en charge de l’Afrique de l’Ouest, avant d’être débauché en 2008 par la banque d’affaire indépendante Algest West Africa, où il démarre comme manager avant de terminer Directeur exécutif. La somme de ces expériences l’amène à créer en 2010 Emerging Finance, sa propre banque d’affaires, qui deviendra 6 ans plus tard Kaidar Consulting, une agence conseil en structuration financière et levées de fond. Entrepreneur dans l’âme, Hamma Ahmadou, 37 ans, est aussi le cofondateur de Digitech, une société de développement informatique qui propose des services en finances et assurances. Il se présente comme quelqu’un qui aime le « franc parler », ce qui l’amène quelquefois à être perçu comme un interlocuteur « d’un commerce difficile » par certains collaborateurs et partenaires.

 

Malick SANGARÉ

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 22/02/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Signaux dangereux !

Il y a peu, la petite ville d’Azaguihé, scindée géographiquement en deux avec d’un côté les autochtones et de l’autre les allogènes, nous off...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité