ź Dr˘les de femmes ╗: Un spectacle fÚminin pour valoriser le genre

Le spectacle humoristique, ź Dr˘le de femme ╗ fait son come-back cette annÚe 2021 aprŔs le report de lĺÚdition 2020 du fait de la crise sanitaire mondiale de la Covid-19. Pour la deuxiŔme Údition dont le spectacle se tiendra le samedi 12 juin prochain Ó Abidjan, les initiateurs souhaitent valoriser les femmes tout en redonnant goűt au thÚÔtre.

L’édition 2021 du spectacle humoristique, « Drôles de femmes » prévu le samedi 12 juin prochain à Abidjan. Un spectacle haut en couleur et en rire 100% féminin qui se veut rester fidèle à son objectif premier qui est de valoriser la femme à travers une éblouissante fresque théâtrale qui va opposer sur scène, les « Pagneuses » définies comme les femmes d’un âge avancé aux « Collantières » considérées comme les jeunes filles.

Education et autonomisation de la femme : S’inscrivant dans la continuité de la célébration de la fête des mères, le thème de ce spectacle est : « L'Education de la jeune fille et l'autonomisation de la femme ». Cette édition de « Drôles de femmes » à l’ambition de remettre le théâtre au goût du jour dans les habitudes ivoiriennes et cela devra apporter sa contribution à la revalorisation de la condition féminine et à l’épanouissement de la jeunesse. Loin d’être un spectacle féministe, l’initiatrice de ce projet, Caroline Da Silva, par ailleurs animatrice sur les antennes de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) s’est voulue rassurante en indiquant que ce spectacle veut permettre aux femmes d’occuper la place qu’elle mérite afin de mieux exprimer leur talent. « Il nous fallait trouver quelque chose qui puisse rassembler toutes les générations. Donc, nous avons décidé de mettre sur pieds ce spectacle qui va valoriser les talents féminins », explique-t-elle. Pour ce spectacle, les actrices les plus talentueuses du gotha culturel ivoirien, ont été sélectionné pour offrir bonheur, joie et gaieté aux spectateurs. Il s’agit de Clémentine Papouet, Gbaze Thérèse, Brigitte Bleu, Nastou Traoré, Justine Irike, Prissy la dégammeuse, Gisèle Kouakou, Eunice Zunon, Cassandra Assamoi, Priss’K, Sarra Messan. Dans une ambiance humoristique et chorégraphique, elles vont aborder certaines problématiques liées à la femme, notamment les inégalités du genre, les violences, l’intégration sociale, l’accès à l’éducation, les clivages politiques, avec pour seul et unique but de sensibiliser et d’éduquer la société. « Cet événement va donc donner de la valeur à nos femmes. Car il faut savoir que la femme est le socle de l'humanité. C'est elle qui tient le foyer, la vie. Si nous donnons plus d'occasions aux femmes pour s'exprimer, les choses iront mieux », estime Caroline Da Silva.

Anthony NIAMKE

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 15/07/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité