Droits d’auteur : le processus de la perception automatisé

Le Bureau ivoirien du droit d'auteur (Burida) est entré dans une nouvelle ère

Le Bureau ivoirien du droit d'auteur (Burida) est entré dans une nouvelle ère. La maison des artistes a désormais entièrement automatisé le processus de perception et de répartition des droits d'auteur.

Mme Palé Ini Flore, directrice de la répartition, à Abidjan-Cocody, Angré, a fait le point de répartition trimestrielle des droits d’auteur ce mercredi 15 mars. Pour les responsables du Burida c’était une occasion pour évoquer la nouvelle carte de membre et la politique sociale de la maison des artistes.

Automatisé « Beaucoup de choses étaient faites manuellement. Aujourd’hui, il y a un système d’automatisation qui a été mis en place. Nous sommes fiers de l’annoncer. C’est un progiciel Erp (Enterprise resource planning) », a-t-elle indiqué.  La répartition trimestrielle actuelle, octobre-novembre-décembre, a été faite à partir de  progiciel Erp.  Il s’agit d’un progiciel Erp de gestion intégré qui prend en compte tout le processus de la perception jusqu’à la répartition passant par la documentation, le service des programmes. A l’en croire, dès qu’un montant est perçu, dans un lieu donné et enregistré dans l’Erp, tout le processus est enclenché et la répartition se fait automatiquement. Avec ce progiciel, le processus de répartition sera plus fluide. Ce progiciel Erp conçu par les informaticiens du Burida avec l’aide d’un cabinet constitue une grande avancée pour la maison des artistes. Donnant les statistiques de la répartition, le 15 mars 2023, Mme Palé Ini Flore a indiqué qu’ils concernent essentiellement les droits classiques du 4e trimestre 2022. Il s’agit, a-t-elle précisé, des droits de reproduction mécanique (Drm), des séances occasionnelles (So) et de la Musique d’attente téléphonique (Crbt). Cette répartition qui concerne exclusivement le répertoire de la musique s’élève à plus de 299 millions de FCFA soit précisément 299 041 820 FCFA. Ces 299 041 820 FCFA seront répartis à 2018 personnes. Parmi ces 2018 personnes 341 sont bénéficiaires du Smig. Le montant des droits en attente qui sera payé s’élève à 26 028 732 FCFA et concerne toutes les catégories d’art. Au cours de cette conférence de presse, M. Adou Ehui, Directeur de la documentation générale a lancé un appel à l’endroit des artistes et créateurs. Les invitant ainsi pour le renouvellement de leur carte. Depuis 2022, le Burida a implémenté une nouvelle carte de membre.  Selon lui, plusieurs sociétaires ont déjà été prélevés pour cette carte sur leur droit issu de la répartition du 15 décembre 2022.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 18/05/2023
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Pour les humains et pour la planète

La 27ème édition de la Conférence annuelle des Nations unies sur le Climat, la COP27, s'est ouverte il y a quelques jours à Sharm El Sheikh, en Égypte. ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink Backlinks Checker backlink sales betpas restbet supertotobet mersin escort canlı bahis gaziantep escort Viagra 100 mg fiyat Kamagra Jel fiyat Cialis 20 mg fiyat kalpli sigara marlboro double fusion captain black tekirdağ escort balıkesir escort çanakkale escort

cialis eczane fiyatları

penis sertleştirici ilaçlar ve isimleri

penis sertleştirici hap çeşitleri

degra

lifta

viagra

kamagra jel

cialis fiyat

cialis

viagra fiyat

viagra

Ankara Escort Ä°zmir Escort Antalya Escort Samsun escort Ankara escort Antalya escort